A partir du 18 février : La nouvelle Missy !

A partir du 18 février : La nouvelle Missy !

octobre 28, 2022 0 Par MistressMom

MISSY 01/13 – avec 16 pages sur le burnout et la dépression et une femme qui peut tout faire et dont on entendra beaucoup parler en 2013 : la musicienne Simonne Jones. A partir du 18.02. dans toutes les librairies et marchands de journaux bien achalandés des gares.

Heftfoto 01 13

Chers lecteurs.

nous sommes passionnés par notre travail. Et parfois on s’épuise aussi. Plus de 10 % des femmes et des filles en Allemagne souffrent de dépression, soit près de deux fois plus que les hommes. Le ratio est similaire en Autriche et en Suisse. Malheureusement, le sujet connexe du « burnout » est un peu trop connu de nous dans nos propres environnements militants, où beaucoup travaillent pour des salaires bas en permanence avec un idéalisme et un engagement élevés. Il était donc grand temps de faire un dossier dans lequel on écrivait sur les causes et les symptômes ainsi que sur les manières d’aborder le problème dans un esprit de solidarité – bien loin des conseils habituels à la « Respirez profondément pendant cinq minutes ! ” ou ” Va te faire foutre heureux ! “. Un petit clin d’oeil ne devrait pas manquer. Les illustrations du dossier montrent nos personnages féminins paresseux préférés du cinéma et de la télévision – qui devraient être pris comme modèles.

Une femme qui travaille définitivement près de la limite de surcharge avec sa charge de travail, mais qui est d’une manière convaincante détendue à ce sujet, est notre touche-à-tout sur le titre : la musicienne Simonne Jones. Lorsqu’elle ne fait pas de recherche sur le génome du VIH ou qu’elle ne travaille pas sur des peintures interactives, elle produit des pièces qui repoussent un peu plus loin les limites de la musique. Même si elle se déguise en combinaison de la NASA et ne porte pas de cape, on soupçonne qu’il s’agit en fait de Wonder Woman. Mais pour être honnête : nous ne l’avons pas inventé, il existe !

Nous étions sur les talons de quelques dames tout aussi actives pour le rapport « The Gender Reassignment » : des femmes qui subviennent aux besoins de leur famille grâce à leurs revenus. Nous avons testé si Hanna Rosin pouvait avoir raison avec sa thèse sur la “fin des hommes”. Vous pouvez lire le résultat à partir de la page 48. Mais le fait est que de telles évolutions ne changent pas le sexisme quotidien envers les femmes. C’est ce que montre le débat actuel sur Rainer Brüderle, qui mijote actuellement au moment où nous écrivons ces lignes. Nous tenons fermement : Le monde a besoin de Missy.

Et nous avons besoin de vous ! Depuis que nous avons lancé notre campagne d’abonnement “Miss no Missy” l’automne dernier, nos numéros d’abonnement ont monté en flèche et nous le devons uniquement à vous, merveilleux lecteurs ! Pour garantir que cette tendance positive se poursuive, nous avons créé trois nouveaux modèles d’abonnement – pour chaque besoin. Quel type d’abonnement êtes-vous ? Faites le test à la page 22.

Avec nos chaleureuses salutations
La rédaction

Vous pouvez voir tout le contenu du numéro actuel ici.