Adieu, interdiction d’adoption !  -Madame Magazine

Adieu, interdiction d’adoption ! -Madame Magazine

octobre 29, 2022 0 Par MistressMom

Par Hengameh Yaghoobifarah

Il y a de bonnes nouvelles en provenance d’Autriche : la Cour constitutionnelle de Vienne a examiné la loi sur l’adoption pour les couples homosexuels et appelle maintenant à un changement de la situation actuelle. Bien que les couples homosexuels soient actuellement autorisés à adopter la progéniture de leur partenaire comme beaux-enfants, l’adoption à l’étranger reste un privilège des couples hétérosexuels.

10317796905 2f577717e6 c

© Photographie de sorbet violet

Cette loi viole non seulement l’interdiction de discrimination de la Convention européenne des droits de l’homme (Article 14), mais il n’y a pas non plus « de justification objective » à cette inégalité de traitement. En principe, il est possible, grâce à l’adoption d’un beau-fils, d’avoir des enfants dans le cadre d’un couple non hétérosexuel pacsé. Le droit à l’adoption pour les couples de même sexe en est donc la conséquence logique. Le Conseil national autrichien doit reformuler la loi en conséquence d’ici le 31 décembre.

Étant donné que la base juridique s’applique dans toute l’UE, une décision correspondante pour l’Allemagne n’est qu’une question de temps. Un projet de loi est également disponible dans ce pays, maintenant la Cour fédérale de justice doit agir. Le politicien vert Volker Beck (membre du Bundestag) avertit le SPD de tenir les promesses électorales, qui incluent la pleine égalité pour tous les couples. Bien que les accords de l’accord de coalition soient formulés de manière très vague, des pressions s’exercent de divers côtés. Manfred Bruns, porte-parole de l’Association allemande des lesbiennes et gays (LSVD), salue également la décision de la Cour constitutionnelle autrichienne et s’attend à ce que le Bundestag cède.

« Au lieu de cultiver leur essence de marque homophobe, l’Union et la chancelière Merkel doivent enfin surmonter leurs tripes et s’en tenir à l’accord de coalition et à la Convention européenne des droits de l’homme. Le SPD devrait pousser au respect de l’accord de coalition et mettre en œuvre l’égalité à 100% promise aussi systématiquement qu’il l’a fait avec d’autres promesses électorales. La solution très simple à cela : ouvrir le mariage aux couples de même sexe. Avec cela, l’inégalité de traitement des couples homosexuels et hétérosexuels serait enfin écartée.

Il faut espérer que les revendications seront mises en pratique avant la fin de cette législature. Ce Absence de décisions concrètes concernant les droits LGBT donne jusqu’à présent peu d’espoir.

On peut également se demander si l’égalité de traitement devant les tribunaux sera également perceptible dans la pratique – la violence discriminatoire n’existe pas seulement sur le papier. La question de savoir si la législation inclut tous les couples non hétérosexuels n’est pas claire dans les rapports jusqu’à présent. Nous parlons de couples homosexuels et lesbiens pacsés – une formulation qui concepts de relations alternatives rend invisible.

Jusqu’à ce que l’Allemagne emboîte le pas avec la modification de la loi, nous ne pouvons que nous réjouir de la décision sur les droits d’adoption plénière pour les couples homosexuels en Autriche.