Down by the River : Nouvelles découvertes musicales sur la Spree

Down by the River : Nouvelles découvertes musicales sur la Spree

octobre 28, 2022 0 Par MistressMom

dbtr3g sm

Pour la troisième fois, Down by the River – “le festival berlinois des sons scandaleux et tordus” – fait le plein sur les rives de la Spree. “Nous essayons toujours de réserver des groupes de différentes scènes telles que le folk, l’anti-folk, la musique expérimentale ou le garage rock”, explique Sebastian Hoffmann, qui aide à organiser le festival. Pour les artistes berlinois en particulier, Down by the River est l’occasion de présenter leur musique à un public plus large. “Il ne s’agit pas de grands noms, mais d’une sélection rigoureuse d’actes, dont certains dont personne n’a jamais entendu parler”, déclare Hoffmann. Down by the River est une bonne occasion de repérer de nouvelles découvertes musicales parmi la vingtaine de groupes qui se produiront le jour du festival.

Par exemple, cet été femme chinoise, qui est considérée comme la nouvelle pop star d’Europe de l’Est, peut être entendue sur Down by the River. Leurs ballades douces-amères sont déjà diffusées dans les défilés de mode à Moscou, dans les thés lituaniens et dans les rues d’Ukraine. Le vrai nom de Chinawoman est Michelle et elle a grandi à Toronto en tant que fille d’un danseur russe. Aujourd’hui, elle vit à Berlin.

Marie Ocre est déjà bien connue dans cette ville avec son chant qui rappelle Janis Joplin ou Margaret Lee. Elle est née à Moscou en 1986, a grandi à Tel-Aviv et est arrivée à Berlin à l’âge de 20 ans. Cet été, elle présentera son premier album, War Songs, en direct à Down by the River.

massepain massepain est le projet de l’artiste italienne Zelda Panda. Elle est également connue comme la chanteuse du groupe pop Italo “Orchestre de pâtisserie Adriano Celentano”. Avec Big Daddy Mugglestone en tant que batteur, ils présentent un programme punk lo-fi mettant l’accent sur les air guitars comme Marzipan Marzipan.

L’auteur-compositeur et auteur de bandes dessinées anti-folk new-yorkais sera également de la partie Jeffrey Lewis, dont le répertoire comprend à la fois des pièces punk et des histoires folk avec son groupe The Junkyard. Il récite ces dernières en rap rapide et les illustre sur un paperboard.

La programmation complète du festival et plus d’informations sont disponibles sur www.berlinsongs.com/downbytheriver.

Les billets sont en prévente KOKA36 pour 15 euros. Les billets sur place coûtent 16 euros.

Quand où:

23 juillet 2011, à partir de 14h00, Kater, Köpenicker Str. 50, 10243 Berlin

Photo: Au bord de la rivière