Galerie d’art pour la critique de genre à Berlin

novembre 1, 2022 0 Par MistressMom

alpha nova eröffnung1

Photo: Marie du Vinage

Des maisons en briques rouges, des bancs qui invitent à faire une pause, ici et là une construction curieuse, et de nombreuses portes qui mènent à différents projets – sur le terrain de l’usine d’art “Flutgraben e. V.” dans l’Alt-Treptow de Berlin, les projets créatifs ne manquent pas, quelque chose de nouveau est constamment créé. Ici a aussi le “atelier culture alpha nova & galerie futura” ses locaux, dans lesquels elle expose tout l’art qui traite de manière critique du genre.

Comment se construit le genre dans le champ génétique ? – C’est la question centrale de l’exposition en cours “double aveugle” par Marion Denis. L’artiste recherche la détermination du sexe dans un laboratoire de génétique humaine.

Marion Denis montre dans son exposition “double aveugle” deux séries de photos : l’une documente le point de vue d’un généticien humain sur la détermination du genre, l’autre le point de vue d’un artiste sur le même phénomène. Ceci est destiné à entremêler les perspectives artistiques et scientifiques. Le lien entre la science, l’art et la politique est un point focal passionnant pour les conservateurs et les propriétaires du Galerie: Anne Kohl et Katharina Koch.

En fait il y a “atelier culture alpha nova & galerie futura” depuis 1986, peu de choses ont changé depuis octobre 2011 : l’ancienne organisatrice Uta Koch-Goetze a confié le projet à sa fille Anne Kohl après 25 ans de travail. Avec Katharina Koch, les deux doctorants s’emploient désormais à apporter un vent de fraîcheur dans l’organisation.

L’espace d’exposition ne s’adresse plus exclusivement aux artistes féminines, mais en général aux projets artistiques sexospécifiques, quel que soit le sexe de la personne. Néanmoins, les commissaires savent que les femmes sont désavantagées lorsqu’il s’agit d’exposer et de vendre de l’art. C’est pourquoi l’accent est toujours mis sur l’intégration des femmes.

En plus des expositions, les deux proposent également des ateliers et des lectures sur divers sujets. Il s’agit souvent d’accompagner des artistes dans leur autonomie sur le marché de l’art. Des questions comme “Comment puis-je performer ? Quelle est la meilleure façon de me vendre et de vendre mon art ? Ou qu’est-ce que le KSK ? » y sont abordés ainsi que des aspects thématiques correspondant aux expositions respectives. “Ça marche parfaitement”, se réjouissent les deux.

Les deux voulaient quelque chose au “atelier culture alpha nova & galerie futura” changer après la reprise, mais pas tout non plus : “Hériter de la tradition peut aussi être quelque chose de beau”, et donc ils ont gardé le nom de la galerie, même si c’est “assez années 80”.

Quand où “double aveugle”-Exposition du 15 septembre au 20 octobre au “atelier culture alpha nova & galerie futura” à Alt-Treptow à Berlin.