Hourra : girls’ team.net a cinq ans !

octobre 30, 2022 0 Par MistressMom

Maedchenmannschaft Geburtstag

Si vous voulez savoir quelque chose sur le féminisme dans les royaumes du net allemands, vous êtes assuré d’aller en premier équipe de filles – et ce depuis cinq ans maintenant ! L’équipe des filles fête un anniversaire et nous sommes heureux qu’ils existent. Un programme étonnant de concerts, lectures, débats et ateliers attend les visiteurs. De plus, presque d’innombrables clubs et organisations se présentent à de petites tables. MISSY sera également présente avec un stand et se fera un plaisir de vous serrer la main, d’échanger et surtout de vous souhaiter un joyeux anniversaire. Nous l’avons déjà fait Magda Albrecht l’a rencontrée et lui a parlé de cinq ans d’équipe féminine et lui a demandé ce qu’elle attend le plus pour son anniversaire.

Maedchenmannschaft Zwei

MISSY : Depuis combien de temps fais-tu partie de l’équipe féminine ?
Magda : Je viens de fêter mes trois ans ! j’y pense alors blog sur le genre rencontré l’équipe des filles. Pendant ma thèse de licence, je voulais chercher un beau projet, j’ai été courageuse et j’ai demandé par e-mail si je pouvais simplement bloguer. Ensuite j’ai envoyé mes sujets et j’ai été là très rapidement.

Combien de blogueurs êtes-vous dans l’équipe maintenant ?
Nous avons un noyau éditorial de neuf personnes puis des chroniqueurs, c’est-à-dire des personnes qui utilisent certaines séries, comme “L’homme des quotas”. L’équipe dans son ensemble est tout cela aussi De notre côté supporter.

Ce n’est même pas tant que ça – pour la rapidité avec laquelle vous bloguez. Vous abordez les sujets d’actualité avec une extrême rapidité. Avez-vous réellement un jour de congé ?
Il est difficile de tracer des frontières. J’ai un travail, j’étudie, je fais de la musique et puis il y a ce blog. Cela fait partie de mon temps libre. Nous ne recevons pas d’argent pour cela. Néanmoins, j’ai une certaine responsabilité car j’ai le droit de réagir rapidement, de modérer ou de répondre aux critiques. C’est dans la nature du blog : il ne dort jamais. Et je ne peux pas non plus éteindre aussi facilement.

Vous faites cela pendant votre temps libre, mais vous êtes perçu comme un blog professionnel par le monde extérieur. Est-ce parfois frustrant que les gens n’en tiennent pas compte dans leurs commentaires ?
Oui, nous devons vous le rappeler souvent. Nous ne pouvons pas toujours activer les commentaires immédiatement, ou nous avons besoin d’un peu plus de temps pour traiter certains sujets. Si nous avons deux personnes en vacances, vous le remarquez immédiatement. Mais notre objectif est de publier deux à trois messages par jour. C’est beaucoup et que cela demande beaucoup de ressources, cela se traduit aussi par le fait que nous sommes un groupe relativement homogène dans le sens où la plupart d’entre nous sont encore aux études, donc nous avons du temps pour un blog à côté. Avec des enfants ou en tant qu’employé à temps plein, vous avez un stress temporel complètement différent de celui d’un étudiant.

Vous décririez-vous réellement comme journaliste ?
C’est curieux : je ne me qualifierais pas de journaliste, même si j’écris trois articles par semaine. Je me décrirais comme un blogueur. Tout d’abord, je dirais aussi que le blogging est un travail politique. Bloguer est un travail militant.

Vous connaissez Internet comme votre poche, pour ainsi dire. Vous découvrez encore de nouvelles choses ?
Pour notre émission de blog nous lisons beaucoup. Et puis de temps en temps je lis des articles qui me font penser : Cool, j’ai déjà essayé d’y penser, mais je n’ai pas eu la connaissance, le bon recul ou l’expérience jusqu’à présent. Surtout quand je lis des choses sur la trans*politique, par exemple. Ensuite, je suis heureuse d’être dans cette sphère féministe cool où les gens partagent tant de connaissances les uns avec les autres gratuitement.

Avez-vous des projets pour les cinq prochaines années ?
Après la fête d’anniversaire, nous commencerons à chercher un programmeur. Nous voulons construire une nouvelle page sur laquelle toutes les dates féministes queer peuvent être vues. Les gens peuvent alors saisir eux-mêmes leurs événements. Et l’année prochaine – espérons-le – notre blog sera relancé dans un nouveau design – plus beau et convivial. Et nous aimerions devenir encore plus pluralistes et hétérogènes thématiquement.

noah sow

NOISEAUX

Quels sont vos temps forts lors de la fête d’anniversaire ?
Par exemple, je suis heureux que NOISEAUX promis. C’est un artiste qui est aussi un militant. J’aime le mélange. Je suis également heureux que nous ayons autant de bricolages – par exemple deux ateliers de zine ou un atelier d’autodéfense. Parce que la célébration est malheureusement le même jour que la manifestation contre les opposants à l’avortement, nous avons également réussi à obtenir des représentants de l’initiative “Marche pour la vie – Qu’est-ce que c’est que ce bordel?”qui organisent la démo, venez nous voir après et faites un rapport à ce sujet.

Nous vous remercions pour l’interview et vous souhaitons, ainsi qu’à l’équipe des filles et à tous les visiteurs, un cinquième anniversaire brillant, bruyant et inspirant !

Entretien : Katrin Gottschalk

Quand où
22 septembre, de 12h à 22h, Atelier culturelEntrée sur la base des dons : de 1 à 10 euros, contribution des mécènes : 20 euros.