Internet a tué l’addiction à la télévision – Missy Magazine

Internet a tué l’addiction à la télévision – Missy Magazine

novembre 1, 2022 0 Par MistressMom

Par Brigitte Theissl

Accro à World of Warcraft, Facebook et Instagram ? Diverses études scientifiques suggèrent que la dépendance à Internet est une dépendance grave. En Allemagne, près d’un jeune sur dix utiliserait Internet de manière trop intensive et problématique, et un pour cent serait dépendant.

shutterstock 591133490

Les garçons entraînent leur motricité avec des jeux informatiques, les filles leur narcissisme avec des selfies et du drame. © Shutterstock/Dragana Gordic

Les avis sont partagés sur ce à quoi renvoie précisément l’addiction – voire sur les genres : les garçons se perdent dans l’univers des jeux de rôle en ligne, les filles passent particulièrement beaucoup de temps sur les réseaux sociaux comme Facebook, selon les résultats de l’étude . Ou comme l’a dit un journaliste de Die Welt : “Les filles veulent discuter, les garçons veulent tirer”. Et c’est là que ça commence, le monde des stéréotypes de genre, la dévaluation et l’évaluation du comportement en ligne.

Lorsque les filles naviguent sur les réseaux sociaux, elles recherchent désespérément la validation, cultivent leur narcissisme avec des selfies quotidiens et discutent avec des amis sur Facebook de leur dernier béguin. Les garçons, quant à eux, se mesurent à leurs pairs et précisent leurs compétences martiales (virtuelles). Les chercheurs découvrent immédiatement comment le jeu aiguise la concentration ou entraîne les habiletés motrices. Quand il s’agit de trucs de filles, les gens ne posent même pas de questions à ce sujet – après tout, les relations entre les filles et les femmes ne peuvent pas être productives !

Brigitte Theissl est journaliste et rédactrice en chef du magazine “an.schläge”. Elle blogue denkwerkstattblog.net.

Mais les diagnostics spécifiques à chaque classe hantent également les médias. Bien que la soi-disant « démence numérique » soit décrite comme un mythe par de nombreux scientifiques, un chercheur allemand sur le cerveau affirme obstinément qu’utiliser Internet trop tôt rend « stupide ». Dans un film documentaire sur le diagnostic controversé, un psychologue américain a vanté les vertus du bon vieux livre et de l’écriture manuscrite – et s’est insurgé contre les «enfants tablettes». Aujourd’hui, ils ne seraient plus assis devant la télévision, des parents irresponsables leur tendraient simplement un smartphone ou une tablette.

Il ne faudra probablement pas longtemps avant que le fait d’être déconnecté devienne une caractéristique distinctive de la classe moyenne : papa déballe délibérément le “FAZ” imprimé dans le tram et tend l’ardoise de poche à Waldorf-Sohnemann. Ce serait un excellent moyen de concevoir un plan de bataille pour le prochain jeu de guerre.

Le texte est apparu pour la première fois dans Missy Magazine 02/17.