Les médias allemands sont principalement composés d’hommes

Les médias allemands sont principalement composés d’hommes

octobre 28, 2022 0 Par MistressMom

cadre d'annaliste

Les hommes et les femmes ont des droits égaux. Nous le savons tous, c’est aussi dans le Constitution, et à part quelques haineux masculins qui se plaignent constamment, la plupart d’entre eux l’ont compris maintenant. Il y en a encore quelques-uns qui sont trop (ou moins, selon) ont lu Judith Butler et commencent à trembler lorsque des mots comme “femmes” et “hommes” apparaissent.

Ce qui reste sont les petites choses comme si je suis dans le mien en ce moment dépliant syndical trouvé : La situation des femmes dans les médias est quelque peu indigne.

Seulement 24% des personnes dans les nouvelles sont des femmes. Avec 21 %, l’Allemagne se situe en dessous de la moyenne internationale.

gmmp banner 1

C’est l’un des résultats du rapport final du Global Media Monitoring Project GMMP Qui fait l’actualité ?qui a déjà été présenté en septembre (obtenu la réellement dans les médias ?). Depuis la Conférence des femmes des Nations Unies en 1995, le projet surveille la présence des femmes dans les médias et a déterminé pour la quatrième fois

combien de fois les deux sexes apparaissent dans la presse, la radio, la télévision et Internet, comment ils sont représentés et qui produit ces images.

1 365 journaux, stations de radio et de télévision et sites Web d’information, 17 795 reportages et 38 253 personnalités de l’actualité dans 108 pays couvrant 82 % de la population mondiale ont été évalués.

Entre autres choses, on observe si et comment les rapports renforcent les stéréotypes ou les contrecarrent. Ici, la région supermacho d’Amérique latine est en avance:

Seuls 30 % des messages renforcent les stéréotypes, 13 % les décomposent. A titre de comparaison : en Europe le rapport est de 46 pour 4 et en Allemagne il est même de 9 pour 1.

Encore une fois pour écrire:

Un pour cent des articles de presse en Allemagne contrecarrent les stéréotypes de genre.

De plus : bien que le nombre de femmes journalistes couvrant la politique, les affaires et le sport augmente, elles sont toujours en dessous de la moyenne internationale à 30 % des articles sur ces sujets.

Alors que la proportion de reporters parmi les professionnels des médias dans le monde est passée de 28 à 37 %, en Allemagne, elle n’atteint que 31 %.

J’ai aussi trouvé intéressante la signification du « facteur Merkel ». Une femme (est-allemande) est chancelière, et cela s’est passé assez calmement, mais cela ne change rien au phénomène global, au contraire. La date de référence de l’enquête était le 10 novembre 2009.

.. Contrairement au reste du monde, le 10 novembre a été en République fédérale d’Allemagne une journée au cours de laquelle les femmes en particulier ont fait la une des journaux sur le sujet mondial dominant de la politique et du gouvernement. Angela Merkel a prononcé son discours inaugural en tant que chancelière réélue et la veille, elle a célébré le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin avec des représentants d’Allemagne et de l’étranger, dont la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton. Erika Steinbach, présidente de l’Association des personnes déplacées, a eu son mot à dire dans le débat sur le projet de fondation «Flight, Expulsion, Reconciliation». Néanmoins, seuls 21% des noms mentionnés dans les rapports politiques concernent des femmes – certains messages radio sont même totalement sans femmes.

En 2005, lorsqu’il n’y avait pas de chancelier, la proportion de femmes dans les rapports en Allemagne était supérieure d’un pour cent.

A lire : le Rapport pays GMMP Allemagne (pdf), il y a aussi le rapport global (pdf) et le Rapport régional Europe (pdf), sélectionné points forts (pdf). Le site Web GMMP l’a encore plus et dans différentes langues.

Toutes les citations de “A l’ombre des grands hommes», par Bärbel Röben, dans MMM 10/2010
Image : www.whomakesthenews.org