Les peurs du futur rechargées – Missy Magazine

Les peurs du futur rechargées – Missy Magazine

novembre 2, 2022 0 Par MistressMom

Entretien réalisé par Hengameh Yaghoobifarah

“No Emotions” est le nom du premier EP d’Ilgen-Nur, qui sort aujourd’hui avec des riffs de guitare rugueux, des paroles honnêtes et les soucis de nombreux millénaires sur le label de cassettes de Leipzig Sunny Tapes. En plus des cinq titres, il y a le clip du hit secret “Cool”, qui sera diffusé sur Missy.

Votre single “Cool” résume très bien les sentiments d’angoisse des adolescents et de grandir. Dans quels contextes ne vous sentez-vous pas assez cool ?
Ilgen-Nur : Dans « Cool », je cherchais principalement à absorber le sentiment que je ne me sentais pas « assez bien ». Quand j’ai écrit la chanson, j’étais plutôt déprimé, je venais de quitter l’université et je n’avais plus de travail, et je ne savais pas si je pourrais rassembler suffisamment d’énergie et de ressources pour recommencer. Je voulais vraiment étudier, rencontrer des amis et faire de la musique – au lieu de cela, je n’arrivais pas à obtenir assez d’argent pour mon loyer et j’ai été rejeté après des entretiens d’embauche. Je n’avais pas de routine quotidienne régulière et j’étais fauché et je devais faire face à ce que je voulais et à ce que je pouvais réellement faire. Donc la chanson ne parle pas d’avoir l’air cool devant les autres, il s’agit de trouver une issue qui me rende heureuse.

unnamed 7

© Maximilian Mundt, t-shirt Powerplay de tous les jours

Quels autres thèmes aviez-vous en tête pour votre premier EP ?

Pour moi, l’EP est une bande-son classique de passage à l’âge adulte. Il s’agit d’être enfin indépendant et de réaliser les rêves que l’on avait à l’adolescence dans le village, mais aussi, par exemple, les amitiés brisées, la solitude et les désirs ainsi que la perception. La dernière chanson de l’EP “No Emotions” est aussi le titre de l’EP, je chante mes idées sur la façon dont les autres me perçoivent et comment je me perçois.

Comment t’y prends-tu : écris-tu d’abord la mélodie ou les paroles d’abord ?

Tout d’abord, j’écris des textes, cela se produit généralement de manière très impulsive et rapide et je ne continue presque jamais à travailler sur le texte après le premier brouillon.

Ensuite, j’essaie de trouver un tempo ou une mélodie convenable à la guitare ou à la basse et j’ai une certaine idée de la façon dont je veux que la chanson sonne. J’enregistre ensuite une petite démo sur mon téléphone portable et le morceau est ensuite – si je le trouve assez bon – développé plus avant dans la salle de répétition.

cove Kopie

EP “Pas d’émotions”
Ilgen Nür
bandes ensoleillées

Ilgen-Nour en direct :
17 mai Berlin, Badehaus (solo / soutien à Kele Okereke)
20 mai Hambourg, Molotow (Euphoria Festival)
21 mai Berlin, Kantine am Berghain (soutien aux décombres)
22 juillet Varel, Festival Watt En Schlick
20 – 23 septembre Hambourg, Reeperbahn Festival
30 novembre Hambourg Uebel & Dangerous – Festival pour les jeunes
1er décembre Berlin, Festsaal Kreuzberg – Festival pour les jeunes

Qui vous inspire dans votre travail ?

Je suis surtout inspiré par les pensées, les sentiments et les relations humaines, peu importe qu’ils soient romantiques ou platoniques.

J’écoute aussi beaucoup de musique moi-même, je suis certaines personnes que je trouve cool et qui aiment regarder des films qui m’inspirent, mais malheureusement ils n’ont généralement pas autant d’influence sur ce que je fais que je le voudrais parfois souhait.