Missy à l’antenne – Missy Magazine

Missy à l’antenne – Missy Magazine

octobre 27, 2022 0 Par MistressMom

bytefm logo

A ne pas manquer : le mercredi 2 décembre, la rédactrice en chef de Missy, Verena Reygers, sera à Netzradio à Hambourg OctetFM inviter. A l’occasion d’un an de Missy-Madness, elle a un mélanger la bande avec les morceaux préférés des éditeurs et parlera aussi un peu du passé, du présent et du futur de notre petit projet (maintenant pas si) fou. Accorder!

En octobre 2008, un magazine fait son entrée dans le paysage médiatique germanophone dont l’objectif était en fait attendu depuis longtemps : un magazine pour les femmes qui s’intéressent à la culture pop, à la politique et au style et qui combine des reportages sur ces sujets avec une attitude féministe de base.

“Parce que nous voulons vraiment lire un magazine comme celui-ci et nous pensons que beaucoup d’autres femmes ressentent la même chose” – avec cet argument, les trois rédacteurs en chef Sonja Eismann, Chris Köver et Stefanie Lohaus ont lancé Missy Magazine. Stefanie Lohaus, qui a déjà fait deux éditions de “Was Ist Musik” ici à ByteFM avec Klaus Walter (im décembre 2008 et avril 2009), a déclaré lors de sa première visite qu’elle aurait aimé avoir mis la main sur un magazine comme celui-ci quand elle avait 16 ans.

Pour les 16 ans d’aujourd’hui (et pas plus, ou pas encore 16 ans) ce problème n’existe plus : le trimestriel “Missy” rapporte sur les femmes qui font de la musique, tournent des films ou “sauvent le monde”, parle de disques, donne des conseils de bricolage pour l’artisanat sur les bijoux, les vêtements et le style, et aborde également des personnalités importantes de l’histoire du féminisme, ainsi que des sujets d’actualité politiquement et socialement pertinents. Comment coller une barbe est tout autant un sujet que la pornographie pour les filles ou les organisations qui militent pour des avortements légaux et sûrs en Pologne.

Depuis le 30 novembre se dresse le cinquième édition dans les étagères. Nous sommes heureux de pouvoir accueillir Verena Reygers dans notre studio à temps pour la date de publication.Elle vit et travaille comme journaliste indépendante à Hambourg et a activement soutenu “Missy” avec le numéro actuel. Un peu plus d’un an après la publication du premier numéro, nous regardons en arrière – et surtout en avant.