Missy présente : rolen.wechsel – réalisatrices chez Espressofilm

Missy présente : rolen.wechsel – réalisatrices chez Espressofilm

octobre 28, 2022 0 Par MistressMom

espressofilm web plakat 2011

La perspective des femmes a joué un rôle central dans le cinéma dès le début, mais aujourd’hui, elles sont encore largement sous-représentées en tant que cinéastes. Le programme en huit volets Rollen.wechsel de la série de courts métrages viennois en plein air espressofilm est donc consacré au travail de réalisatrices de courts métrages européennes.

Parmi eux, Hito Steyerl, né en Allemagne en 1966, a étudié la caméra à Tokyo et la réalisation de films documentaires à Munich. Avant que Hito Steyerl ne devienne réalisatrice, elle était cascadeuse et assistante lumière et caméra. Ses œuvres ressemblent à des essais et se situent à l’intersection du cinéma et des arts visuels, de la théorie et de la pratique. Dans ses films, Hito Steyerl traite également des questions de critique féministe de la représentation. espressofilm présentera deux de ses courts métrages le 28 juillet 2011 à 21h30 : “lovely andrea” se concentre sur une photographie prise au Japon par l’étudiante en cinéma alors âgée de 19 ans en tant que modèle de bondage. En “novembre”, elle montre sa meilleure amie et plus tard combattante du PKK Andrea Wolf, qui a été tuée en 1998, en tant qu’héroïne d’arts martiaux en tenue de cuir sur une moto.

Kim Longinotto, diplômé de la National Film and Television School, est l’un des documentaristes britanniques les plus titrés depuis les années 1980. Dans la lignée du cinéma direct, elle aborde des sujets de société controversés, donne la parole aux femmes de la résistance et révèle les mécanismes d’oppression. Au Japon, dans les années 1990, elle a développé un cycle de films en cinq parties sur le thème du genre, du travestissement et du “jeu de rôle” avec Claire Hunt et Jano Williams. Deux de ces films sont désormais à voir le 4 août 2011 à 20h30 sur espressofilm : Dans « la bonne épouse de tokyo », les cinéastes tentent de revoir l’école de la troupe de théâtre musical japonais Takarazuka, dans laquelle tous les personnages sont joué par des femmes dont les idées de l’explorer le “mari idéal”. Le film “dream girls” traite à nouveau de l’idée de la “femme idéale”.

Le 11 août 2011, espressofilm présentera trois courts métrages de la réalisatrice Barbara Albert et de la caméramane Christine A. Maier à partir de 20h30. Albert, qui a fait sa percée en 1999 avec son premier long métrage “Nordrand”, a réalisé plusieurs courts métrages pendant ses études à la Vienna Film Academy. Ils parlent, par exemple, de filles et de jeunes femmes qui sont encore des enfants mais qui veulent être des adultes, ou vice versa. Albert a travaillé avec Christine A. Maier, qui est considérée comme l’une des rares cinéastes vraiment réussies en Europe.

Le programme complet de la série de films rollen.wechsel est disponible sur http://espressofilm.at/wb/pages/de/sommerkino/rollen.wechsel.php trouver.

http://espressofilm.at/wb/

Quand où:

espressofilm projette des courts métrages tous les jeudis et vendredis du 7 juillet au 26 août 2011 au Schönborn Garden Palace (entrée Lange Gasse) du Musée autrichien du folklore (Laudongasse 15-19, 1080 Vienne).

L’entrée à toutes les représentations est gratuite. En outre, la collection d’expositions du Musée autrichien du folklore et l’exposition en cours « Feste. combats. 100 ans de journée de la femme”, qui dure jusqu’au 7 août. visible de 17h à 20h gratuitement.

Photo: film expresso