Missy Tip : exposition personnelle de Monica Bonvicini à Kassel

octobre 30, 2022 0 Par MistressMom





“Non, l’art n’a pas de sexe. Il ne porte pas de rouge à lèvres et ne secoue pas une bite. Ceux qui le fabriquent, l’écrivent, le voient, l’achètent et le vendent ont un sexe. (…) Au fait, tout le monde peut porter du rouge à lèvres, et une bite à secouer n’est pas une chose difficile à organiser… »

d 2620 510 510 90

C’est ce qu’a dit d’un coup l’artiste à succès Monica Bonvici interview avec Flash Art Magazine. Néanmoins, elle était un peu ennuyée qu’on lui demande constamment si elle se qualifierait de féministe. Alors nous ferions mieux de ne pas faire cela et de chercher la réponse dans leur art. Par exemple, jusqu’à la mi-novembre dans son grand Exposition personnelle “Both Ends” à la Kunsthalle Fridericianum de Cassel. On peut y voir des sculptures, des installations et des dessins des quinze dernières années, mais aussi des œuvres totalement inédites de l’artiste italien. Elle vit à Berlin depuis plus de vingt ans et enseigne également à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne. Dans ses œuvres souvent provocantes, Bonvicini traite des questions de genre et de relations de pouvoir – par exemple dans des domaines tels que l’architecture et l’espace public – et souhaite toujours les réactions du public. Entre autres choses, plus de 400 questionnaires sont distribués à Kassel, auxquels des ouvriers du bâtiment du monde entier ont répondu. Des questions sur la façon dont ils traitent leurs collègues homosexuels ou sur l’attrait de leurs mains rugueuses d’ouvriers du bâtiment. Mais l’œuvre vidéo « Take One Square Or Two » (2000), qui peut être comprise comme un hommage à des artistes comme Valie Export, est également visible. Missy dit : Allez-y et brisez les habitudes de visionnage traditionnelles.

Quand où?
Durée de l’exposition : 28 août – 14 novembre 2010, horaires d’ouverture : du mercredi au dimanche de 11h à 18h
Kunsthalle FridericianumFriedrichsplatz 18, 34117 Cassel
Entrée normale : 5 euros, entrée réduite : 3 euros

Photo : Monica Bonvicini, Built for Crime, 2006 Vue de l’installation Kunsthalle Fridericianum. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la Galerie Max Hetzler, Berlin. Photo : Nils Klinger.