“Plutôt que d’essayer de rentrer dans une catégorie, nous en ajoutons 10 de plus pour créer plus de confusion.”

“Plutôt que d’essayer de rentrer dans une catégorie, nous en ajoutons 10 de plus pour créer plus de confusion.”

novembre 1, 2022 0 Par MistressMom

Interview et traduction par Katie Fenderl

Avec Alexander Sahm, Alla Poppersoni forme le projet artistique interdisciplinaire BBB_. Publié le mercredi 1 février 2017 BBB_ son travail récent. La sortie actuelle du morceau offre une impression sonore et visuelle du langage futuriste »Oui“. La voix de Pop personi, en partie aliénée par le synthétiseur PC, philosophe sur le deuxième album de BBB_ sur l’émotivité et l’irrationalité dans un monde de forces mondiales, à l’ère du big data, de la cybernétique de deuxième (et troisième ?) ordre et des technologies intelligentes. Dans l’interaction de l’utopie et de la dystopie, Poppersoni et Sahm explorent les liens entre l’humain, l’humanoïde et les formes de vie inhumaines à travers des sons expérimentaux, de la musique électronique, des créations orales et des visuels interactifs – avec une attitude de base queer-féministe teintée de science-fiction.

BBB_ © Kallashnikof

BBB_ © Robert Schittko

Musicalement décrit son ton genre commerobot punk, mélancolie foncé vague, caoutchouc techno, pessimiste noyau de transe, Profond rêves électronique, ambiant perceuse, spirituel corbeille, électronique salope, digitance, mélodramatique synthétiqueoups”. colonisé entre musique, performance, critique sociale et médian formes d’art A ton approche artistique quelques rhizomatique. la Travailler sommes fascinant, mais difficile à définirest cette Partie le tiens stratégie, Partie le tiens messages?
Alla Poppersoni : Oui, cela fait peut-être partie d’une stratégie. Nous essayons de rendre notre travail esthétiquement attrayant, de créer un espace pour le bon design et aussi pour la mode. Le courant dominant a un grand pouvoir lorsqu’il s’agit de diffuser des idées au sein des jeunes générations. Bien sûr, cela a aussi un inconvénient : c’est un système, sa propre machine, donc il faut être très solide pour ne pas s’y perdre. Par contre, il y a une grande approche philosophique et une quasi « nouvelle pensée » dans ce système. Je ne suis pas intéressé à copier des choses qui existent déjà ; nous aimons les recycler et les retravailler pour construire sur ce qui existe déjà – pour faire un pas en avant significatif dans la réflexion sur le monde.

Avec la musique c’est différent : on crée tous ces genres parce que c’est difficile de les relier à ce qui existe déjà. De plus, c’est une critique de la catégorisation en soi, donc au lieu d’essayer de rentrer dans une catégorie particulière, nous en ajouterons dix autres pour ajouter plus de confusion. Alex (Sahm, note KF) est très désireux d’expérimenter et tout ce que nous faisons est une expérience. Nous ne savons jamais si les choses se passent comme nous le voulons. Nous recherchons simplement ce que nous trouvons inspirant et amusant. Parfois ça marche, parfois non.

De la Titre de premiers albums de BBB_,c’est à dire plutôt être sur iphone”, est un Citation de Hélène hester. la théoriquementlyrique des pistes muet poste numérique sur et sommes textuellement partie sur Braidottisla posthumain » entrouvert, la au dessus posthumaniste former de plusieurs, flexible constructions identitaires reflété. Comme supporter tu à la Nouveau dérives médiatiques comment par exemple augmenté réalitévoir tu personnellement potentiel pour une fertile forme de critique, similaire une cyberféministe ou. les cyberactivistes approcher? Comme voir tu la position Numérique indigènes dans queer approches analytiques colonisé?
Tout le monde est un peu confus ces jours-ci. Je peux tout à fait comprendre cette confusion, qui s’observe de plus en plus chez les générations plus âgées. Les natifs numériques sont un peu moins confus car ils ont moins de références à un monde sans Internet. Ce qui est triste, c’est que nous ayons perdu la bataille pour Internet, si vous pouvez l’appeler ainsi. La promesse utopique de neutralité dans le cyberespace a été brisée par le rétablissement des structures néolibérales sur le web. D’un autre côté, c’est toujours le seul endroit où la culture queer peut prospérer à grande échelle, autrement que dans la “réalité”. Internet a donné à la queerness une chance d’être pop, d’autre part la commercialisation grossière (en ligne) de la culture queer l’a placée dans la même catégorie que toute autre tendance, de sorte que son moment politique s’estompe au profit du style de vie et de la mode.

Alla, Qui structure de la relation résultat lui-même à travers social et émotionnellement intelligente numérique les technologies?
Si seulement c’était aussi simple de répondre… Notre projet a précisément pour but d’étudier cela. Je veux dire, nous savons tous que les technologies numériques ont fondamentalement changé nos vies. Et depuis le début, je me demande pourquoi certaines personnes sont si anti-technologie ? « Digital detox » (« désintoxication numérique »), par exemple, je trouve que c’est une position qui nie l’avenir. La technologie existe et évolue qu’on le veuille ou non – et ce n’est pas une mauvaise chose, mais une façon de maximiser les connaissances. Je pense que la technologie numérique fonctionne encore aujourd’hui à un niveau très rudimentaire en raison de la façon dont nous la traitons.

Alla Poppersoni © Kallashnikof

Alla Poppersoni © Kallashnikof

En général, la technologie est un outil fonctionnel – mais je pense que nous sommes la technologie. Je crois qu’un jour nous pourrons peut-être atteindre le point de singularité (et je ne parle pas de singularité technologique où l’homme et la machine fusionnent, sans parler des histoires pop de science-fiction sur les cyborgs). De mon point de vue, tout est une forme de technologie – la nature, l’amour, les phénomènes métaphysiques. Mais à un niveau complexe. La troisième loi de Clarke stipule que cette technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. Nous ne sommes donc pas si éloignés des hommes des cavernes qui sont à la fois fascinés et effrayés par le feu.

J’espère vraiment qu’un jour cela changera car c’est le seul moyen de dépasser les constructions du monde d’aujourd’hui : que ce soit les structures de pouvoir, les hiérarchies, les oppressions, la pollution, les frontières (nationales ou spirituelles), le genre – enfin et surtout Des systèmes comme ceux-là de Poutine ou de Trump. Il y a un besoin aigu de changement, mais les choses doivent se produire simultanément à plusieurs niveaux.

La soirée de sortie de l’album du projet de musique actuelle de BBB_ (Alla Poppersoni avec Alexander Sahm) sur saasfee*rec aura lieu le 2 février 2017 à AMP, Francfort. Une autre projection aura lieu le 17 février dans le cadre de « Transmediale Vorspiel 2017 » à la panke.gallery, où sera également présentée la performance « @Flee Immediately ».

Etat répression ont tu même Expérimenté devoir. Qui terme artistique ont tu liés à l’activité politique: Devrait art pour lui-même seul fonction être capable ou se cache lui-même à à toi toujours une (politique) messagespar exemple. dans le Bataille autour de LGBTQUI*droit?
Après avoir déménagé en Allemagne il y a six ans, j’y ai rédigé mon mémoire de maîtrise sur la démocratie manipulée dans le système de Poutine, à travers une analyse de la loi visant la “propagande gay” contre les minorités – apparemment pour protéger leur développement sain. Ce qui est drôle et triste dans ce constat, c’est que dans les années 1990, il n’y avait pas de véritable répression ni d’interdiction de toute forme d’homosexualité ; il y a eu de grandes stars de la pop qui ont été ouvertement homosexuelles, et personne n’a jugé cela positivement ou négativement. Puis, lorsque Poutine est arrivé au pouvoir, ils ont choisi les homosexuels comme cible facile pour un vaste mouvement d’unité nationale en créant un ennemi national. Anti-gay signifiait anti-occidental. Ce n’était que de la propagande : Poutine a utilisé tous les moyens pour construire un empire.

Alors que je vivais encore en Russie, il m’était difficile de voir les choses de cette façon. J’étais très confus et je sentais que mon être était “mal”. Une fois, j’ai fait un projet Pussy Riot avec des amis, mais à part ça, je ne prétends pas que mon travail ait un message direct. Ces dernières années, j’ai découvert que la répression faisait partie d’un problème et que nous avons besoin d’un changement structurel ; nous devons abolir le patriarcat et changer toutes les formes de suprématie, ainsi que changer la nature humaine – ce sur quoi je travaille en ce moment, en faisant un projet sur l’avenir de l’humanité et le posthumanisme.

Comme imaginer tu la parfait posthumain avenir?
Il y a trois mots dans cette question qui doivent être définis avant de répondre : Qu’est-ce que la perfection ? quel posthumain ? Et quel est l’avenir ?

Alla Peppersoni © Kallashnikof

Alla Peppersoni © Kallashnikof

Dans une postnumérique, féru de technologie environs, dans la frontières de genre souvent flou sera (devoir): Comme se sentir tu le tiens rôle comme queer Femme?
Je me suis toujours senti différent, aussi parce que je suis si grand physiquement (dans un environnement où la taille moyenne est de 1,6 m) – j’ai essayé de m’intégrer dans ces cercles de gens qui me voient à l’école, à l’université, entouré sur le équipe de basket-ball : des enfants riches et chics, un état d’esprit difficile entre les garçons et les belles filles, donc c’était une grande agitation. Venir en Allemagne m’a certainement ouvert de nouveaux horizons. Je ne dirais pas que c’est parfait ici : j’ai été harcelé à Francfort l’autre jour parce qu’ils pensaient que j’étais transgenre. Lors de mon séjour en Chine l’année dernière, les femmes étaient toujours choquées lorsque j’entrais dans les toilettes des femmes ou dans les cabines de déménagement des femmes. Mais ça ne me dérange pas trop, car : Nous sommes encore “trop ​​humains” [Referenz zu Rosi Braidotti 2006, Anm. K. F.]. J’encourage tout le monde à vivre comme il est et à n’essayer de s’intégrer dans aucune catégorie – car c’est la seule façon saine de vivre.

qui application autorisé à sur le tiens téléphone intelligent Pas absence?
Nous utilisons souvent une application de réalité augmentée dans le cadre de la sortie de notre album. Inclus avec l’album est un code de téléchargement et un livret de réalité augmentée menant à des pistes et des vidéos bonus, et sans cette application, rien de tout cela ne serait possible.

Mais en toute honnêteté, mon application préférée s’appelle Happy Buddha : dans cette application, la seule chose que vous pouvez faire est de caresser le ventre d’un Happy Buddha. C’est censé porter chance et rien d’autre ne se passe – juste des frottements du ventre et des publicités aléatoires.