Qu’est-ce que le trouble de l’alimentation signifie ici ?  -Madame Magazine

Qu’est-ce que le trouble de l’alimentation signifie ici ? -Madame Magazine

octobre 30, 2022 0 Par MistressMom

ARGE grosses femmes

Les troubles alimentaires et le poids ne sont pas liés

Un gros problème est l’utilisation du mot “troubles de l’alimentation” en relation avec les femmes obèses. Non, c’est une erreur si vous l’utilisez en une seule respiration et supposez ainsi que chaque grosse femme a un trouble de l’alimentation, sinon elle ne serait pas grosse. On suppose également que chaque femme grosse ne sait pas comment manger correctement et pense que des conseils sont appropriés sur la façon dont la femme pourrait perdre du poids – à quels aliments elle devrait faire attention, etc.

Le mot “dépendance à l’alimentation” est particulièrement troublant – on suppose que chaque grosse femme est accro à la nourriture. En vérité, être gros fait partie de la diversité physique. Il existe des corps ronds comme des carrés, des grands comme des petits. La femme n’est pas grosse parce qu’elle mange trop. La femme n’est pas grosse parce qu’elle souffre de dépendance alimentaire. La femme est grosse parce que la femme est grosse.

Tout le monde doit manger – la nourriture est essentielle à la vie.

Le mythe « Manger fait grossir ! » et le dégoût, la haine et le stress propagés associés au fait d’être gros vous rendent malade et peuvent conduire à la boulimie, à l’anorexie ou à l’hyperphagie boulimique – à des habitudes alimentaires ascétiques ou d’auto-tromperie et à la malnutrition (qui à leur tour peut entraîner des maladies graves telles que l’ostéoporose).

Le mot trouble du comportement alimentaire est approprié lorsqu’il s’agit de dénoncer la société qui promeut un rapport dysfonctionnel à la nourriture en : jugeant la nourriture comme bonne ou mauvaise, introduisant des produits allégés, mettant sur le marché des régimes alimentaires de plus en plus récents, et en même temps le Natural la diversité végétale est restreinte par la loi, l’image ennemie des personnes grasses est propagée, la manie de l’alimentation est soutenue.

Pour nous, un trouble de l’alimentation signifie que les gens sont privés de leur propre sensation corporelle pour la nourriture et la nutrition et sont remplacés par des peurs et des plans alimentés par des (pseudo)scientifiques, des entreprises (industries alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques) et les médias. L’accès naturel de chaque être humain à son propre corps, à la nourriture et à la nourriture est perturbé par des influences extérieures. Tout le monde est accusé de manger les mauvais aliments et tout le monde pense qu’il sait mieux ce qui est bon pour lui – parce que “la science a fait des études à ce sujet”.

Certains d’entre vous ont-ils fait des recherches empiriques ? Vous pouvez plier chaque résultat aussi correctement que vous le souhaitez. Regardez qui a commandé les études – c’est-à-dire qui en tire de l’argent. Parce que le seul but de nier aux gens ce qu’ils ressentent pour leur corps est de gagner de l’argent avec.

En ce sens, un trouble du comportement alimentaire désigne le fait que notre rapport à la nourriture a été et est perturbé par l’envie de certains de gagner de l’argent. Les troubles alimentaires ne sont pas une caractéristique d’une personne, mais une condition de la société.

Alors s’il vous plaît ne vous laissez pas déranger en mangeant!

Conseils de livre :

  • Gunter Frank : Permis de manger. Mangez sans stress, oubliez les soucis de poids, Munich : Piper Verlag, 2009
  • Uwe Knop : Faim et désir. Le premier livre sur l’intelligence corporelle culinaire, Livres à la demande, 2009
  • Udo Pollmer : Mangez enfin normalement ! Le livre anti-régime, Munich : Piper Verlag, 2005

Texte : ARGE Fat Women