Six raisons de manifester contre la “Marche pour la vie” demain

Six raisons de manifester contre la “Marche pour la vie” demain

octobre 31, 2022 0 Par MistressMom

Par Anna Mayrhauser

Le 17 septembre, des « protecteurs de la vie » autoproclamés défileront à nouveau dans Berlin lors de la « Marche pour la vie » manifestant contre le droit à l’avortement et pour une image familiale chrétienne et conservatrice de droite. La marche a lieu depuis 2002 et la protestation contre elle est plus importante que jamais. Parce que le droit à l’avortement reste une question féministe. Car tout n’est pas encore acquis. Parce que les femmes* du monde entier sont restreintes dans leurs droits reproductifs.

©David Vogt

©David Vogt

Voici six bonnes raisons de manifester contre la Marche pour la vie demain.

1. Tout est déjà réalisé ? A cause de : un interrompre une grossesse est toujours illégal en Allemagne, même si cela peut se faire sans sanction sous certaines conditions. À situation juridique actuelle un avortement hors délai solution n’est pas pénalisé s’il est pratiqué jusqu’à la 12ème semaine de grossesse et qu’un rendez-vous conseil a eu lieu au préalable. Ce conseil est un devoir condescendant, pas une offre amicale.

2. L’accès aux établissements de santé en matière d’avortement et aux centres de conseil indépendants n’est toujours pas garanti dans les zones plus rurales. Par exemple dans la ville du district catholique Paderborn, où un centre de conseil Pro-Familia s’est battu pour son existence cette année. Ou dans Autriche occidentale: Ici mène pas un hôpital public subir un avortement.

3. Même s’il y a eu plus de textes, de films et de produits de la culture pop ces dernières années dans lesquels l’avortement n’est pas seulement traité comme un grand traumatisme et un dilemme moral : interrompre une grossesse est encore tabou. À propos de ça parlé devient peu, le sujet est repoussé dans la vie privée. Cela doit changer. Alors: “L’avortement fait partie de la vie», comme l’a déclaré l’auteure et experte en droits reproductifs Sarah Diehl en 2007.

4. Sauveteurs ? Ce mot est cynique. Selon les estimations de l’OMS, 47 000 personnes dans le monde meurent chaque année des suites d’avortements mal pratiqués ; selon les estimations de l’Institut Guttmacher, ce nombre est de l’ordre de 22 500 à 44 000. Aux Etats-Unis exercé Les opposants radicaux à l’avortement ont attaqué à plusieurs reprises les cliniques d’avortement.

5. La “Marche pour la Vie” n’est pas composée de quelques 80+ Chrétiens Fondamentaux. Le soutien vient de politiciens CDU/CSU tels qu’Elmar Brock et Julia Klöckner. Également président fédéral de l’AfD Béatrice de cigogne participé activement au cours des deux dernières années. La marche sera de nouveaux mouvements de droite les soutiens. Pas étonnant : les partis d’extrême droite et populistes de droite dans toute l’Europe sont actuellement favorables à la restriction des droits reproductifs dans leurs programmes de parti.

L’alliance queer-féministe appelle à une contre-manifestation et à une journée d’action c’est quoi ce bordel et le Alliance pour l’autodétermination sexuelle sur.

6. Parce que le débat sur l’avortement reste une question féministe. Surtout à une époque où les peurs sont alimentées par le diagnostic prénatal et où les droits des personnes handicapées et les droits reproductifs se jouent les uns contre les autres. Parce que nous avons besoin de plus d’autodétermination pour tout le monde.