Sortez du placard – Missy Magazine

Sortez du placard – Missy Magazine

octobre 30, 2022 0 Par MistressMom

Par Annette Walter

Qu’il a fallu sept ans entre la percée d’Ellen Page avec “Juno” jusqu’à ce qu’elle 2014 en tant que lesbienne outed, raconte une triste histoire : combien les actrices américaines, une fois arrivées en A-league, doivent adapter leur sexualité à l’hétéronormativité afin d’optimiser leur commercialisation : la surface de projection de l’érotisme hétérosexuel comme USP.

© Univers Film

© Univers Film

Ce n’est donc pas un hasard si Page n’a joué dans Freeheld que l’année suivant sa sortie. En tant que garçon manqué Stacie, elle tombe amoureuse du policier Laurel (Julianne Moore). Mais leur bonheur est assombri lorsque Laurel tombe malade d’un cancer en phase terminale. Mais pas seulement : les droits à pension de Laurel ne vont pas automatiquement à Stacie après son décès, car les partenariats homosexuels ne sont pas reconnus à ce stade.

Freeheld_main poster_02.300dpi
“Freehero”
États-Unis 2015
Réalisé parPeter Sollett
Avec : Julianne Moore, Ellen Page, Steve Carell, Michael Shannon et d’autres
114 minutes, début : 07.04.

Sans aucun doute, Moore et Page jouent leur excellent habituel. Mais encore, le film ne va pas vraiment au cœur. Peut-être parce qu’il met en scène le contraste entre les méchants conservateurs anti-homosexuels et les deux femmes d’une manière trop simpliste, trop didactique. Certaines batailles verbales ont le niveau de la série du soir précédent. À propos d’une chose entre Laurel et son collègue de police de longue date Dane (Michael Shannon) : phrase, contre-attaque, escalade – suit toujours le même schéma jusqu’à ce que l’on explose verbalement. Et comment cela se fait-il qu’elle ait caché son homosexualité à Dane pendant des années, mais qu’il soit rapidement devenu un militant LGBT ? Un dessin de personnage incroyable qui semble trop construit. Peut-être aurait-il été préférable de simplement laisser les protagonistes sans voix dans certaines scènes.