TEAM AUAwirleben : “Matrix” d’après A. + L. Wachowski, mise en scène : Florian Loycke, production : Das Helmi (Berlin), première : 16.09.2009, 04-05-2011 Schlachthaus Theater

TEAM AUAwirleben : “Matrix” d’après A. + L. Wachowski, mise en scène : Florian Loycke, production : Das Helmi (Berlin), première : 16.09.2009, 04-05-2011 Schlachthaus Theater

octobre 27, 2022 0 Par MistressMom

basel rahmen432

“Matrix” est contesté par quatre joueurs (actes) et quelques marionnettes. Une bataille musicale des mondes, car Helmi peut difficilement être catégorisé. Le tout est censé être amusant et au bout d’une heure, vous êtes prêt à rire de tout, que la tête de la marionnette s’envole, que le joueur reste coincé à rire, que le plaisir se répande. Il n’y a pas d’illusion, seulement le fil conducteur d’un savoir partagé sur le film Matrix, beaucoup d’improvisation et pas de frontières visibles, le joueur et la marionnette interprètent l’histoire, en chantant, à la batterie ou à la guitare.

Le Helmi a du courage. Non seulement ils rompent avec les conventions théâtrales habituelles telles que la forme, la structure de la scène, l’esthétique ou l’arc du suspense, mais ils construisent leur propre pièce sans prétention et la mettent en scène. Ils chantent, jouent, rient, riment, lancent des marionnettes et des bribes de mots autour de leurs oreilles et en tant que spectateur je me demande “Où suis-je en ce moment?”.

Juste dans la matrice ou “Le pouvoir est en vous”. “Après la mort, vous pouvez vivre.” “La matrice te possède. Suis le lapin blanc.” Alors que Morphée aime le lapin blanc, Nemo, ou Néo, va vers l’oracle à deux têtes, non pas de Delphes mais dans la Matrice. Là, “les cochons crient dans la grange”, selon la chanson. Noe, Neo reçoit un gâteau au chocolat sous la forme d’une barre Mars et reste ignorant de sa question de savoir s’il est “The One”. Puis le mauvais déjà-vu, Morpheus ne fait pas le saut et est arrêté par Müller. L’agent Müller mène l’interrogatoire et veut savoir comment les gens qui sont dans la merde font avec amour, il chante pour l’amour.

L’affaire de torture doit être là et puis elle commence : “Je vais emballer un rasoir avec des têtes de rasoir dans ma mallette” – “Je vais emballer un rasoir avec des têtes de rasoir et un fromage fondu dans ma mallette” etc. Jusqu’à ce que Trinity montre et, comme un gentil voisin, demande des ingrédients de gâteau, pour libérer Morpheus. Morpheus ne veut pas partir tout de suite car il est sur le point de gagner la partie. “Le sens de la vie, je ne le connais pas”, dit l’une des chansons de clôture.

Je pourrais vous en dire beaucoup plus qui ne seraient ni utiles ni passionnants à lire. Donc un seul mot : Trash, aucune expression ne décrit plus précisément cette forme de théâtre. Des déchets qui ne peuvent être rejetés comme l’art du dilettantisme. Le grand sentiment, l’empathie et la compassion, sauver le monde et rechercher la vérité sont absolument hors de propos ici.

Prédicat : Très intéressant à voir. Surtout pour tous ceux qui croient qu’il n’y a rien de nouveau sur scène.