Team Music : Parental Advisory, Index et FSK – qui décide réellement de ce qui est considéré comme de la musique discriminatoire ?

Team Music : Parental Advisory, Index et FSK – qui décide réellement de ce qui est considéré comme de la musique discriminatoire ?

octobre 29, 2022 0 Par MistressMom

gastblog muenster neu12

Le premier LP de Sido “Mask” (2004) est dessus, “Debil” (1984) des docteurs y est resté des années et il y a aussi un LP d’Atari Teenage Riot (“The Future of War”, 1997) dessus. Cannibal Corpse ainsi que Cotzbrocken, NOFX ainsi que Napalm Death. Manny Marc, Taktloss et King Orgasmus One… la liste des groupes et artistes figurant sur l’index est pratiquement interminable. Mais qui décide réellement de ce qui est discriminatoire et quels sont les critères utilisés pour cela ?

En Allemagne, l’indice est géré par l’Agence fédérale de contrôle des médias nuisibles aux jeunes. Juridiquement, la liberté d’expression et d’art s’arrête là où la protection des mineurs n’est plus garantie. Les médias ne peuvent être indexés qu’après leur publication. Le centre de test agit lorsqu’il est informé par les autorités (par exemple les offices de la jeunesse) d’un support susceptible d’être indexé. En outre, certains sujets sont répertoriés en tant que tels, par exemple s’ils incitent au discours de haine, glorifient la violence ou la guerre, ou sont pornographiques.

Une fois qu’une demande a été soumise, elle sera examinée. L’accusation est communiquée au label qui peut alors la commenter. Un comité composé de représentants du commerce du livre, de l’industrie de la musique, de l’aide sociale à la jeunesse libre et publique, des églises, etc. décide ensuite si une chanson / un album se retrouve ou non dans l’index.

En fin de compte, il existe différentes listes, par exemple avec des supports qui ne peuvent plus du tout être vendus et ceux qui ne peuvent plus faire l’objet d’une publicité mais peuvent être vendus aux adultes sous le comptoir.

On ne sait pas où sont les limites. Sido peut baiser le cul et rapper à sa guise. La “chanson de baise de cul” n’a pas fini sur l’index. Ce n’est pas si misogyne après tout (“Katrin a crié de douleur / j’ai aimé ça”). Ensuite “Endlich weekend” (2004) est “pire” car l’usage de drogue est glorifié…

Incidemment, aux États-Unis, ils sont plus sensibles aux contenus pornographiques qu’en Allemagne. Lady Gaga doit sortir son album “The Fame Monster” en deux versions… une fois en version adulte et une fois avec le Contrôle parental Autocollant. Pourquoi? Parce qu’un mot comme “salope” est diabolique !

Anne besoins différents