Tombola : Ma semaine avec Marilyn

Tombola : Ma semaine avec Marilyn

novembre 4, 2022 0 Par MistressMom

marilyn excl7 1 lg

Laurie Sparham © 2011 La société Weinstein.

“Voulez-vous que je sois vous?” demande la célèbre actrice dans une scène du film de Simon Curtis, puis elle prend la pose pour les fans qui attendent, souriant, flirtant, secouant ses hanches. Michelle Williams joue Norma Jeane Baker joue Marilyn Monroe. Le résultat est un film séduisant et enivrant sur une femme dont la photo a entre-temps été imprimée sur tous les produits imaginables – et dont on ne se lasse évidemment jamais.

“Ma semaine avec Marilyn” raconte l’histoire du jeune assistant réalisateur Colin Clark (Eddie Redmayne), d’après le roman autobiographique du même nom. Diplôme d’Oxford en poche, le cinéphile, à l’incompréhension de sa famille d’intellectuels, décroche un emploi dans le cinéma. L’entêtement et les bonnes relations lui valent un poste dans la nouvelle production de Sir Laurence Olivier, Le Prince et la danseuse. Marilyn Monroe, déjà mondialement connue et célébrée, voyagea pour la première fois en Angleterre en 1956 pour la comédie. Pendant le tournage difficile, une complicité extraordinaire se noue entre le jeune Britannique de bonne famille et l’icône américaine pendant une semaine. À travers les yeux de Colin Clark, le film donne un regard intime sur la vie de la star et révèle les luttes et les insécurités derrière le glamour.

Les bagarres abondent à ce moment de la vie de Marilyn : le tournage vacille. Marilyn dérape souvent et n’est pas sûre d’elle, son environnement y voit de l’affectation. Alors que la bombe américaine s’efforce de faire ses preuves en tant que grande actrice avec l’aide de sa coach par intérim Paula Strasberg (Zoe Wanamaker) et de la perspicace Sybil Thorndike (géniale comme toujours: Judi Dench), il devient rapidement clair ce qu’elle signifie pour le tout -équipe masculine de réalisateurs et de producteurs : “C’est la plus grande paix du cul sur terre.” À son avis, Marilyn n’a pas grand-chose à faire que de réciter ses répliques et d’être aussi sexy que possible. Elle est l’extracteur de foule, pas l’artiste. Son partenaire de cinéma Laurence Olivier (Kenneth Branagh), habitué de Shakespeare, lui fait assez souvent ressentir cela.

Le nouveau mari de Marilyn, le dramaturge Arthur Miller, est revenu aux États-Unis énervé, mais Marilyn trouve un ami et un confident en l’assistant réalisateur écrasé. Il l’enlève à la campagne et utilise ses relations pour lui montrer le château de Windsor et l’école d’élite d’Eton. Comme tout le monde, Colin tombe amoureux de la légende brillante et met rapidement fin à sa romance avec une fille du département des costumes (Emma Watson) pour fournir des soins 24 heures sur 24 à la star instable.

Le jeune naïf croit rapidement avoir vu clair dans l’actrice : elle est visiblement malheureuse et veut être secourue. Il lui demande passionnément de tourner le dos à Hollywood. Il veut être sa porte de sortie, la solution à tous ses problèmes. Marilyn refuse. Ayant passé sa jeunesse dans des orphelinats et des familles d’accueil, elle est allée trop loin pour s’enfuir avec un inconnu anglais. Et il est trop complexe pour être réduit à un seul rôle. Sex-symbol désirable, fille solitaire, séductrice manipulatrice – tout le monde a une opinion sur Marilyn. Mais qui est vraiment la “femme la plus célèbre du monde” reste son secret.

Heureusement, Ma semaine avec Marilyn ne tente même pas d’expliquer ou de dissiper le mythe de Marilyn. Il ne montre qu’un instantané, une brève pause avant d’autres triomphes et revers. C’est ce qui rend le film si vivant, rend le personnage Marilyn Monroe et la personne Norma Jeane Baker si vivants. La performance captivante de Michelle Williams de cette icône plus grande que nature est particulièrement impressionnante dans l’original anglais : Quiconque a vu un film de Monroe reconnaîtra immédiatement sa voix unique, haletante et chuchotante. La distribution d’acteurs de premier ordre fait le reste pour rendre le film à la fois divertissant et émouvant.

Tous ceux qui n’ont pas réussi jusqu’à présent ont maintenant la chance de gagner l’un des 3 DVD ou CD de la bande originale. Envoyez simplement un e-mail avec le mot-clé “Marilyn” à verlosung@missy-mag.de avant le 15 décembre.

Et si vous n’avez pas de chance au tirage au sort : Le DVD « Ma semaine avec Marilyn » est également disponible en prime d’abonnement!