Tout est dans la barbe – Missy Magazine

Tout est dans la barbe – Missy Magazine

novembre 1, 2022 0 Par MistressMom

Pourquoi ce n’est jamais qu’une question de chiffres – manifestation féministe au Festival de Cannes

LaBarbe

Photo : http://www.labarbelabarbe.org

Voilà, l’argument de l’homicide involontaire : Seuls les films qui méritaient d’être présentés au festival ont été sélectionnés pour le 65e Festival de Cannes. Par cette déclaration, le directeur du festival Thierry Frémaux a réagi à une lettre ouverte du groupe français La Barbe. Des artistes comme Fanny Cottençon, Virginie Despentes ou Coline Serreau y mettent en place une équation toute simple : sur les 22 candidatures en compétition cette année, exactement 22 films viennent d’hommes. Sa conclusion : les femmes ont le droit de montrer leur décolleté à Cannes, mais pas leurs films.

Ils ont été inspirés par un membre du jury de cette année : la réalisatrice britannique Andrea Arnold a noté les proportions douteuses dans une interview et s’est depuis occupée à essayer de tenir à distance la haine du directeur du festival. trouble-fête. Après tout, un petit feu brûle sur la scène cinématographique internationale à cause d’elle. Pendant ce temps, la vue s’égare à droite et à gauche du champ de bataille. Il est donc également question de discuter du fait que la sélection n’est pas seulement résolument masculine, mais également résolument blanche. Les films d’Amérique latine ou d’Afrique sont presque aussi rares à voir que les films de femmes. Sauf peut-être dans les catégories secondaires les moins prestigieuses. Les femmes qui pensent que tout ce remue-ménage n’est pas nécessaire aiment également souligner que cette année à Cannes, de nombreux problèmes féminins seront abordés – uniquement par des hommes.

La femme moderne sûre d’elle n’hésite à rien de plus que le sceau de devenir une victime et de mendier un quota. Mais qui va mendier un quota tout de suite ? Il s’agit d’un problème fondamental, structurel, dont les dérives sont visibles à Cannes. Seulement 10 à 20 % de tous les administrateurs professionnels sont des femmes. La raison en est les mêmes structures qui empêchent les femmes cadres d’accéder au sommet : les hommes. Et pourquoi ne pas signaler ces problèmes à l’endroit où le soleil brille le plus ?

guerrilla poster

Il était une fois un groupe de femmes qui ne se souciaient pas des cotes mais qui ont développé une passion pour les chiffres. Ils se sont habillés en costumes de singe et se sont appelés Filles de la guérilla. En 1989, ils parcouraient les rues de New York et collaient des affiches qui disaient : « Les femmes doivent-elles être nues pour entrer au Met. Museum ? » Ils ont également fait un calcul très simple : 85 % de toutes les personnes nues sur les photos sont femmes, mais seulement 5 % des œuvres sont des femmes artistes. C’est le même principe que défendent les dames de La Barbe.

Et comme avec eux Filles de la guérilla à l’époque, il y a encore beaucoup de halètement qui circulent aujourd’hui, car malheureusement, malheureusement, il n’y a tout simplement pas beaucoup de grandes réalisatrices. Un bon test pour savoir quel genre domine un certain domaine est les sondages spontanés entre amis. 1. Nommez cinq grands réalisateurs masculins ! 2. Nommez-moi cinq grandes réalisatrices ! Petit soutien : Andrea Arnold (“Fish Tank”), Sofia Coppola (“Lost in Translation”), Debra Granik (“Winter’s Bone”), Lisa Cholodenko (“The Kids Are All Right”) ou Susanne Bier (“After the Wedding “).

En fait, seule Kathryn Bigelow a remporté l’Oscar du meilleur réalisateur en tant que femme, et à Cannes cette femme était Jane Campion. 65 ans de Festival de Cannes et une seule Palme d’Or pour la mise en scène, ça ne devrait pas être démotivant ? L’essai de 1971 était une sorte de manifeste pour le mouvement féministe dans l’art “Pourquoi n’y a-t-il pas eu de grandes femmes artistes” de Linda Nochlin. Nochlin y aborde les problèmes structurels qui font qu’il est si difficile pour les artistes féminines d’être reconnues sur le marché au même titre que leurs collègues masculins. la Filles de la guérilla ont reformulé la question : “Pourquoi n’y a-t-il pas eu plus de femmes . grands artistes ? » Parce que « grands » est une construction assez subjective. Le bon art, ou l’art en général, n’est que ce sur quoi une société s’est mise d’accord à un moment donné à travers un discours constant. Le discours est déterminé par ceux qui ont quelque chose à dire dans cette société. Et ce sont surtout des hommes, du moins dans les comités de sélection d’Oscar et de Palme.

Alors s’il est presque utopique pour un réalisateur de remporter l’un de ces prix importants, il y a d’autres avantages à être artiste. la Guerrilla Girls les résume: Travailler sans pression pour réussir. Échappez à la scène artistique avec quatre mini-jobs. Ne pas avoir à participer à des spectacles ou à des compétitions avec des hommes. Sachant que votre carrière pourrait commencer après vos 80 ans. Ne pas avoir à subir l’embarras d’être traité de génie. Pour enfin figurer dans la presse artistique avec un masque de gorille sur le visage. Des arguments assez convaincants, mais ils montrent surtout une chose : derrière quelques chiffres se cache un problème structurel qui rend continuellement difficile la reconnaissance des femmes dans le monde de l’art au même titre que leurs collègues masculins.

Avec les Guerrilla Girls, les artistes du groupe français La Barbe mais pas seulement l’amour de l’arithmétique en commun, mais aussi s’habiller en haillons. Parce que dimanche dernier s’est couché La Barbe barbes touffues autour du menton pour protester une fois de plus devant les grilles du festival contre l’exclusion des femmes de la compétition. Les femmes n’ont qu’à être inventives si elles veulent être vues et ne veulent pas montrer leurs seins à la Femen. Donc, le dernier point des Guerrilla Girls doit être reformulé. Autre avantage d’être réalisateur : être enfin remarqué par la presse mondiale et par la direction du festival – avec une barbe sur le visage. Texte : Katrin Gottschalk

Ici, il va à pétition et sur le blog américain Femme et Hollywood il y a les dernières informations.